Virgin Galactic entre en bourse pour le tourisme spatial

La course pour « décrocher la lune » s’est vue remplacée, ces dernières années, par une tout autre course: la commercialisation des vols spatiaux.

La démocratisation des vols spatiaux est en bonne voie avec l’entrée en bourse de Virgin Galactic.

Le Wall Street Journal annonce que la compagnie de Richard Branson sera cotée en bourse d’ici peu. Cela lui permettra certainement d’avoir l’avantage dans la course à l’espace avec l’investissement de 49% du capital social de Hedosophia Holding qui rapporterait a Virgin Galactic 800 millions de dollars.

Grace à cet investissement de taille, la compagnie peut développer et mettre en marche ses vaissseaux spatiaux habités.

Virgin Galactic s’est, principalement, concentrée sur les vols suborbitaux. A titre indicatif, des prix ont déjà été suggérés: pour un vol suborbital, il faudra compter 250 000 dollars par personne.

D’autres compagnies font partie de cette course et ne sont pas en reste. En effet, on retrouve Blue Origin, la société de Jeff Bezos, ainsi que SpaceX, celle d’Elon Musk. Ces deux dernières travaillent pour ouvrir la voie au tourisme spatial en développant par exemple des fusilles réutilisables (SpaceX) ou le lancement de matériel et d’un module d’alunissage (Blue Origin).

Cette course spatiale n’est pas encore terminée et l’investissement qu’a reçu Virgin Galactic risque de changer bien des choses dans un avenir proche.