Neuf personnes meurent intoxiquées par le monoxyde de carbone en l’espace de 48 heures

L’asphyxie au monoxyde de carbone (CO) continue à faire des victimes à travers le territoire national, et ce en dépit des campagnes de sensibilisation lancées au profit des citoyens depuis la fin de l’année écoulée, par les éléments de la Protection civile. Ce tueur silencieux est devenu l’une des premières causes de mortalité en Algérie.

Ainsi, et en l’espace de 48 heures, neuf (09) personnes ont péri à Alger et Skikda, et où des appareils de chauffage et chauffe-bains, ont été encore une fois mis en cause, selon un communiqué de la Protection civile.

D’après la même source « Les secours de la protection civile sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 23 personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, à Blida, Alger, Skikda, Constantine, Jijel, Ain Defla, Djelfa, Tlemcen, Béchar, Saïda, M’sila et Annaba », en ajoutant que les victimes ont d’abord été prises en charge sur place avant d’avoir été évacuées vers les structures sanitaires par les secours de la Protection civile.

Malheureusement, neuf (09) personnes sont décédées intoxiquées par ce gaz sournois, dont 06 à Alger et 03 autres à Skikda.

Il convient de rappeler que l’aération peut être salutaire, pour éliminer tout risque, car parfois certaines fuites sont indétectables.