Neuf personnes meurent intoxiquées par le monoxyde de carbone en l’espace de 48 heures

L’asphyxie au monoxyde de carbone (CO) continue à faire des victimes à travers le territoire national, et ce en dépit des campagnes de sensibilisation lancées au profit des citoyens depuis la fin de l’année écoulée, par les éléments de la Protection civile. Ce tueur silencieux est devenu l’une des premières causes de mortalité en Algérie.

Ainsi, et en l’espace de 48 heures, neuf (09) personnes ont péri à Alger et Skikda, et où des appareils de chauffage et chauffe-bains, ont été encore une fois mis en cause, selon un communiqué de la Protection civile.

D’après la même source « Les secours de la protection civile sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 23 personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, à Blida, Alger, Skikda, Constantine, Jijel, Ain Defla, Djelfa, Tlemcen, Béchar, Saïda, M’sila et Annaba », en ajoutant que les victimes ont d’abord été prises en charge sur place avant d’avoir été évacuées vers les structures sanitaires par les secours de la Protection civile.

Malheureusement, neuf (09) personnes sont décédées intoxiquées par ce gaz sournois, dont 06 à Alger et 03 autres à Skikda.

Il convient de rappeler que l’aération peut être salutaire, pour éliminer tout risque, car parfois certaines fuites sont indétectables.

L’Algérien est un journal d’expression française dont l’identité est résolument algérienne. Son contenu ambitionne d’être une porte ouverte sur les informations relatives à la vie quotidienne de l’algérien et à ses diverses préoccupations, qu’elles soient d’ordre culturel, économique, politique ou social.

Il a aussi vocation à vulgariser les actualités internationales et à les mettre en perspective du moment qu’elles sont susceptibles d’intéresser l’algérien dans sa philosophie de vie, son quotidien ou sa vision du monde. En particulier, il relaie les informations relatives à la diaspora algérienne à l’étranger.

Nous sommes attachés aux valeurs de probité et de respect des personnes, des cultures, des croyances et des philosophies.

Enfin, non partisan, l’Algérien se veut être porteur d’une approche éthique et respectueuse du principe d’objectivité, dans le traitement des informations qu’il relaie auprès de l’opinion.

Pour nous contacter, cliquez ici