Explosion à Arzew: inquiétude et questionnements de la population

Un incendie, dû à l’explosion d’un tuyau transportant du pétrole qui a pris feu, s’est déclaré au sein d’un complexe pétrolier situé dans la zone industrielle de Bethioua, à Arzew, wilaya d’Oran. Selon les premières estimations, il y aurait eu un mort et des blessés, tandis que le recensement des employés est en cours. L’incendie a été maîtrisé par la protection civile, qui s’est précipitée sur les lieux pour limiter les dégâts et prévenir que le feu ne s’étende à d’autres unités sensibles.

La vidéo de l’incendie est rapidement devenue virale sur la toile, tandis qu’une autre, montrant un jeune homme faisant vraisemblablement partie des employés de l’unité touchée par l’explosion, permet d’écouter ce dernier, en état de choc, confirmer que tout le monde va bien, tout en implorant qu’on cesse d’appeler le personnel de l’entreprise au téléphone.

L’incident, qui survient dans un moment où l’Algérie est en pleine ébullition politique, a suscité d’emblée de nombreux questionnements de la part des internautes. D’aucuns n’ont pas hésité à avancer la thèse du sabotage, arguant que des intérêts occultes, déçus par le pacifisme du mouvement populaire, chercheraient à déstabiliser le pays par des moyens plus radicaux.

D’autres ont rappelé la prise d’otages de Tiguentourine, ajoutant que les hydrocarbures représentent une ressource stratégique pour l’Algérie, et que c’est d’abord par-là qu’on chercherait à la frapper.

Bien que ces conjectures, en l’absence d’éléments probants sur les causes de l’incendie, soient pour le moins prématurées, elles reflètent l’état d’esprit de nombreux Algériens, sur le qui-vive depuis le début du mouvement populaire, aussi bien quant aux mouvements concomitants qui se sont déroulés à nos frontières, qu’aux tensions internationales liées à la guerre énergétique.