Armement : l’Algérie est le premier client de l’Allemagne

Selon le ministère allemand de l’Économie et de l’Énergie, l’Algérie a importé, durant l’année 2018, l’équivalent de 802 millions d’euros d’équipements militaires allemands. Ce volume, classe l’Algérie, pour la deuxième année consécutive, comme meilleur client de l’Allemagne.

Ce classement intervient alors que l’enveloppe globale des importations d’armes a baissé en 2018, sachant que la facture était de 1,36 milliards d’euros en 2017, soit une baisse significative de 558 millions d’euros.

D’après les statistiques publiées par le ministère allemand de l’Economie et de l’Energie, les Etats-Unis sont le deuxième client de l’Allemagne en matière d’achat d’armes avec 506 millions d’euros, suivis de l’Australie avec 432 millions d’euros et en quatrième position, l’Arabie saoudite avec 416 millions d’euros.

Selon ces mêmes statistiques, sur les 4,62 milliards de dollars d’équipements militaires exportés par l’Allemagne, les importations algériennes représentent 19% des ventes.

En 2017, les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Allemagne avaient enregistré un volume de 3,21 milliards de dollars, avec un déficit de 2,9 milliards de dollars pour l’Algérie. A cause de la faiblesse du tissu industriel, les exportations de l’Algérie n’excèdent pas les 100 millions d’euros dont seulement 6 millions de dollars vers l’Allemagne, sachant qu’en 2016 les entreprises algériennes ont pu exporter vers ce pays l’équivalent de 27 millions d’euros.

Pour rappel, l’Algérie classée deuxième puissance militaire en Afrique, et première au Maghreb, est l’un des plus grands importateurs d’armes russes, sachant que plus de la moitié des armes exportées par la Russie vers le continent africain sont destinées à l’Algérie.

L’Algérien est un journal d’expression française dont l’identité est résolument algérienne. Son contenu ambitionne d’être une porte ouverte sur les informations relatives à la vie quotidienne de l’algérien et à ses diverses préoccupations, qu’elles soient d’ordre culturel, économique, politique ou social.

Il a aussi vocation à vulgariser les actualités internationales et à les mettre en perspective du moment qu’elles sont susceptibles d’intéresser l’algérien dans sa philosophie de vie, son quotidien ou sa vision du monde. En particulier, il relaie les informations relatives à la diaspora algérienne à l’étranger.

Nous sommes attachés aux valeurs de probité et de respect des personnes, des cultures, des croyances et des philosophies.

Enfin, non partisan, l’Algérien se veut être porteur d’une approche éthique et respectueuse du principe d’objectivité, dans le traitement des informations qu’il relaie auprès de l’opinion.

Pour nous contacter, cliquez ici