Portrait d’Issad Rebrab

Issad Rebrab, l’homme au regard vif et à l’aura exceptionnelle, a enregistré au cours de ces dernières années des succès fulgurants. Voici donc un homme d’affaires qui fait l’unanimité quant à son apport considérable à l’économie nationale.

Rebrab est la première fortune d’Algérie et la sixième d’Afrique, selon l’édition 2018 du classement établi par le magazine américain Forbes.

Le fondateur et président-directeur général du Groupe Cévital est un important créateur d’emploi et de richesses, il est aussi le principal contributeur privé aux recettes fiscales de l’Etat algérien, sans oublier qu’il est aussi exportateur et investisseur à l’international.

Le conglomérat Cévital illustre le parfait exemple de réussite en dehors du secteur des hydrocarbures, dont l’économie algérienne est malheureusement tributaire. A ce propos, Issad Rebrab explique : « L’idée est de faire passer l’Algérie dans l’économie de l’après-pétrole, du stade importateur au stade exportateur, en faire le nouveau dragon de l’Afrique, une puissance économique émergente qui libère les initiatives, crée de l’emploi et des richesses et se hisse au rang des nouvelles nations industrialisées ».

Né le 27 mai 1944 à Taguemount Azzouz, dans la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie, Issad Rebrab est à la tête du premier groupe privé algérien, présent également à l’international.

Issad Rebrab est le père de quatre garçons et une fille, tous les cinq membres du groupe, dont chacun détient 12 %. Issu d’une famille modeste, Issad Rebrab a suivi des études à l’école normale d’enseignement professionnel. Il a enseigné la comptabilité et le droit commercial, mais a rapidement abandonné ce créneau pour créer son cabinet d’expert-comptable en 1968.

Il a acquis des parts dans la société de métallurgie Sotecom, et a commencé à créer des sociétés dans ce secteur. Il s’est ensuite lancé dans l’import-export où il détenait le monopole sur les déchets ferreux et le rond à béton.

Suite à un sabotage terroriste sur ses sociétés, où Rebrab avait perdu 1,1 milliard de dinars, il quitta l’Algérie pour aller s’installer en France pendant quelques mois, ce n’est qu’après son retour dans son pays qu’il créa Cévital, en 1998 dans la ville de Béjaia, à l’est du pays.

Cévital regroupe au moins une vingtaine de filiales aux activités diversifiées, elles sont regroupées en 3 pôles, tous gérés par les enfants d’Issad Rebrab :

Le pôle Automotive, Immobilier et Services, créé en 2012 compte 6 filiales en activité et de 2 autres en projet. Il regroupe les secteurs de l’automobile, l’immobilier, l’affichage publicitaire et la location de voitures.

Parmi ses filiales dans l’automobile se trouvent :

  • HMA (Hyundai Motor Algérie SPA), représentant officiel de la prestigieuse marque coréenne en Algérie Hyundai ;
  • SODI Automotive SPA, distributeur des marques Fiat, Alfa Romeo, Lancia et Fiat Professional ;
  • COGETP, distributeur d’engins de travaux publics des marques KOBELCO, SAKAI, MSB, ASTEC industries, TADANO et BOBCAT.

La partie Services regroupe les filiales :

  • Immobis, spécialisée dans la promotion immobilière et la construction de centres commerciaux et de plates-formes logistiques, Hôtels et bureaux ;
  • MTP, spécialisé dans la logistique, le transport et la location d’engins et de véhicules ;
  • Futur Media, producteur de médias d’affichage grand format.

Les deux filiales en projet sont :

  • AAI (Algérie Automobile Industrie), projet industriel de montage de camions et de véhicules automobiles ;
  • DFM Algérie (Dongfeng Motor Algérie SPA), distributeur officiel de DFM et de ses différentes marques de véhicules lourds et légers en Algérie.

Le pôle Industrie, créé en 2014 gère 12 filiales, à savoir :

  • L’électroménager, représenté par le groupe Brandt, actif à travers ses cinq filiales dans les régions Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord et Asie Pacifique,
  • Les fenêtres et fermetures Oxxo, fournissant des solutions de fermeture innovantes, à travers ses deux sites industriels basés en France et en Algérie. A Alas, en Espagne, cette marque produit également des articles à base d’aluminium destinés au bâtiment comme à l’industrie,
  • La filiale MFG, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation du verre et de ses dérivés destinés au marché national et à l’exportation vers la  Tunisie, le Maroc et l’Europe du Sud,
  • Les filiales Baticompos, Cévital Entreprise, PCA et  Métal Structure spécialisées dans les panneaux SDW, la charpente métallique et la construction en dur et en préfabriqué,
  • La filiale Numilog spécialisée dans le transport et la logistique, elle opère dans 3 pays : l’Algérie, le Maroc et bientôt la France,
  • Cévital active aussi dans la vente de pneus sous la marque Michelin (Atlas Pneu) et aussi dans le transport maritime (Nolis).

Le pôle Agro-Industrie et Distribution, mis en place en 2015, il englobe les activités suivantes: 

  • La production agro-alimentaire qui représente 80 % des activités de ce pôle,
  • La distribution des produits alimentaires et non alimentaires (Numidis) avec la chaîne de magasins UNO,
  • La distribution spécialisée dans les secteurs de l’équipement de la personne et de la maison et des services,
  • La production agricole avec Ceviagro,
  • La gestion de centres commerciaux avec Sierra Cévital.

À partir de l’année 2016, ce pôle s’est élargi avec l’intégration, via Cévital Agro-industrie, implantée au sein du port de Bejaia en Algérie, des activités   « Food », pour la production de sucre, d’huiles, de graisses végétales, d’eaux minérales, de boissons fruitées, de céréales et de chaux.

Cévital est le leader du secteur de l’agro-alimentaire en Algérie, ses unités de production les plus notables sont :

  • La plus grande raffinerie de sucre au monde avec une capacité de production de 2 millions de tonnes par an et la plus grande raffinerie d’huile d’Afrique avec 570 000 tonnes par an.
  • Le complexe de Bejaia qui est également le plus important terminal de déchargement portuaire du bassin méditerranéen avec une capacité de 2 000 tonnes/heure.

Ce secteur représente le principal pôle de croissance du groupe, sachant que le complexe agro-industriel basé à Béjaïa représente la branche la plus rentable du groupe (65 % du CA).

Ce qui est remarquable avec Cévital, c’est d’avoir fait passer l’Algérie de l’état d’importateur à celui d’exportateur. Elle exporte l’huile végétale et la margarine, sans oublier le sucre avec plus de 1 500 000 tonnes exportées dans plus de 40 pays depuis 2010. Ce groupe exporte aussi 80 % de la production de verre plat, et ce même vers des pays développés. Il est de ce fait, le premier exportateur algérien hors hydrocarbures.  

Issad Rebrab fait partie des rares hommes d’affaires algériens à étendre ses activités au-delà du pays, à travers le rachat d’entreprises.

Promoteur de la colocalisation en tant que modèle de développement économique gagnant-gagnant pour l’Algérie et ses partenaires, le serial entrepreneur indique qu’il s’agit d’ un modèle qui permet aux dirigeants d’entreprise de valoriser au mieux les avantages comparatifs des deux rives . Toujours à ce propos, il déclare : « En reprenant un certain nombre d’entreprises françaises qui ont déposé leur bilan au niveau des tribunaux, nous avons pu, dans le cadre de la colocalisation, non seulement les remettre en marche, mais les développer et leur donner une plus forte croissance ».

Rebrab a compris que l’acquisition de savoir-faire et le transfert de technologie se faisaient via le rachat d’entreprises. Il suscite respect et admiration, non seulement auprès de ses compatriotes mais aussi auprès de ses différents partenaires étrangers.

L’investisseur a pu recréer des groupes au niveau mondial, tels que la société de fabrication de portes et fenêtres Oxxo reprise en 2013 en construisant parallèlement une deuxième usine en Algérie. Le groupe Cévital a racheté aussi la marque d’électroménager Brandt, en construisant en Algérie une ligne de production, en plus de celles d’Orléans et Vendôme.

Par ailleurs, ce magnat des affaires a de grandes ambitions, dont le lancement de deux satellites pour développer Internet et pour lequel il attend toujours l’autorisation, un port à Cap Djinet à l’est d’Alger, un complexe industriel, un quartier comme la Défense dans la baie d’Alger et un complexe industriel. Il est aussi question de créer des institutions éducatives sachant qu’il a lancé en 2013 la Cevital corporate university d’Algérie.

Le patron du groupe Cévital, a dénoncé le « blocage » dont souffraient certains de ses projets qui auraient « rapporté 2,5 milliards de dollars et créé 100 000 postes d’emploi ». 

Il a récemment lancé, dans le nord-est de la France, un projet d’épuration d’eau dont il assure que son groupe détiendrait une «technologie exclusive dans le monde». Dans le cadre de ce projet, les autorités françaises ont mis à sa disposition un terrain « contre un euro symbolique ». Pour rappel, ce projet localisé dans la ville de Charleville-Mézières (Ardennes), consiste en la fabrication de membranes et de stations de production d’eau ultra pure, en utilisant EvCon, une technologie allemande révolutionnaire, acquise par le Groupe Cévital. Ce projet, créera à terme un millier d’emplois.

Concernant la rumeur au sujet de sa présentation à la future élection présidentielle, Issad Rebrab avait déclaré : « Ma seule ambition réellement, c’est de créer de la richesse et des emplois pour nos jeunes », en affirmant qu’il n’avait pas d’ambition politique.

A travers sa fulgurante ascension, Rebrab est l’exemple à suivre en matière de réussite. A travers lui on se rend compte que malgré les difficultés, il faut toujours s’accrocher à ses rêves et à ses projets, la réussite sera certainement au bout de l’effort.

Pour rappel, le titre de la biographie rédigée par Taïeb Hafsi et éditée par Casbah Éditions, illustre parfaitement ce message d’espérance : « Issad Rebrab, voir grand, commencer petit et aller vite »

Issad Rebrab a été élu « Entrepreneur africain de l’année 2015 »  par Africa CEO Forum, et       « Personnalité de l’année 2016 » pour la région de Toscane en Italie. 

L’Algérien est un journal d’expression française dont l’identité est résolument algérienne. Son contenu ambitionne d’être une porte ouverte sur les informations relatives à la vie quotidienne de l’algérien et à ses diverses préoccupations, qu’elles soient d’ordre culturel, économique, politique ou social.

Il a aussi vocation à vulgariser les actualités internationales et à les mettre en perspective du moment qu’elles sont susceptibles d’intéresser l’algérien dans sa philosophie de vie, son quotidien ou sa vision du monde. En particulier, il relaie les informations relatives à la diaspora algérienne à l’étranger.

Nous sommes attachés aux valeurs de probité et de respect des personnes, des cultures, des croyances et des philosophies.

Enfin, non partisan, l’Algérien se veut être porteur d’une approche éthique et respectueuse du principe d’objectivité, dans le traitement des informations qu’il relaie auprès de l’opinion.

Pour nous contacter, cliquez ici