Abdelaziz Bouteflika officiellement désigné par le FLN comme candidat à l’élection présidentielle

Le Front de libération nationale (FLN), a désigné hier, Abdelaziz Bouteflika, comme étant son candidat pour l’élection présidentielle du 18 avril prochain.

Cette annonce a été faite par le coordinateur de l’Instance dirigeante, Mouad Bouchareb, lors du meeting populaire organisé à la Coupole du complexe olympique et ayant rassemblé les cadres du parti, les anciens secrétaires généraux ainsi que les militants.

Le mandat du président Abdelaziz Bouteflika, à la tête du pays depuis 1999, expirera le 28 avril prochain, et son camp n’a pas cessé de l’appeler à se représenter à sa propre succession. Âgé de 81 ans, et victime d’un AVC en 2013, Abdelaziz Bouteflika n’apparaît que très rarement en public, et n’a pas annoncé de manière officielle son intention de briguer un cinquième mandat.

Après un long discours vantant le parcours du président sortant et ses mérites, Mouad Bouchareb a déclaré : «  Nous l’avons choisi parce que nous avons besoin de continuité et de stabilité ».

Selon le site d’information en ligne Tout sur l’Algérie (TSA), « le staff de campagne du candidat Bouteflika s’est réuni le 7 février sous la direction de l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal, nommé en début de semaine directeur de campagne ».

L’Algérien est un journal d’expression française dont l’identité est résolument algérienne. Son contenu ambitionne d’être une porte ouverte sur les informations relatives à la vie quotidienne de l’algérien et à ses diverses préoccupations, qu’elles soient d’ordre culturel, économique, politique ou social.

Il a aussi vocation à vulgariser les actualités internationales et à les mettre en perspective du moment qu’elles sont susceptibles d’intéresser l’algérien dans sa philosophie de vie, son quotidien ou sa vision du monde. En particulier, il relaie les informations relatives à la diaspora algérienne à l’étranger.

Nous sommes attachés aux valeurs de probité et de respect des personnes, des cultures, des croyances et des philosophies.

Enfin, non partisan, l’Algérien se veut être porteur d’une approche éthique et respectueuse du principe d’objectivité, dans le traitement des informations qu’il relaie auprès de l’opinion.

Pour nous contacter, cliquez ici