26e vendredi de révolution pacifique : le peuple ne désarme pas

A travers les débats menés ces derniers jours sur les plateaux de télévision, sur les réseaux sociaux et dans la rue, ce 26e vendredi de révolution pacifique promet d’être grandiose, avec un peuple toujours aussi déterminé à poursuivre sa démarche contestataire avec une ferveur jamais égalée.

Rien ne semble arrêter cette mobilisation, ni les tentatives de division, ni la chaleur caniculaire qui a caractérisé cet été, encore moins le dispositif sécuritaire déployé chaque vendredi au niveau de la capitale.

Entre un semblant de dialogue voué à l’échec et une rentrée sociale qui s’annonce très mouvementée, ce vendredi le peuple continuera à exiger “le changement du système dans sa totalité”, “la libération des détenus d’opinion” et surtout “le rejet d’un État militaire”, notamment après les derniers discours du chef d’état-major de l’armée Ahmed Gaïd Salah, jugés « creux et insipides » et qui lui ont valu ces dernières semaines des slogans très virulents.