26e vendredi de hirak : les Algériens déterminés à poursuivre leur combat

Ce 26e vendredi de contestation populaire, les Algériens sont sortis manifester en masse, en dépit de la canicule enregistrée ces derniers jours.

Tout en scandant leurs slogans habituels, les manifestants ont rejeté le processus de dialogue et de médiation mené par l’instance conduite par Karim Younès, ainsi que la tenue de l’élection présidentielle dans les conditions actuelles.

Par ailleurs, plusieurs slogans appelant à la désobéissance civile ont été remarqués un peu partout dans le pays.

Alors que certains ont parié sur un essoufflement du hirak, le nombre important des Algériens sortis manifester ce vendredi, laisse présager un retour à une mobilisation imminente à la rentrée.

Le hirak s’apprête à boucler son sixième mois, mais le bilan de ces 26 semaines de contestation pacifique est plutôt maigre, et ce même si Bouteflika n’est plus président et qu’une bonne partie de son entourage soit écartée ou emprisonnée. Le système est toujours aux commandes du pays !