Des milliers d’hectares décimés par les flammes

Selon les déclarations du directeur général des forêts (DGF) Ali Mahmoudi, en termes de feux de forêts, l’année en cours est une « année normale », et ce en dépit des 9.000 hectares de forêts ravagés par les incendies.

Pour l’année 2019, le DGF a indiqué que 1.246 foyers d’incendie ont été recensés depuis le 1er juin, détruisant 2.363 hectares de forêts (26%), 2.530 hectares de maquis (28%) et 4.111 hectares de broussailles (46%). Les wilayas les plus touchées par ce désastre, sont Tizi Ouzou, Aïn Defla, Béjaia et Tissemssilt, totalisant à elles seules 53% des incendies enregistrés entre les mois de juin et août.

Concernant les causes de ces incendies, le DGF a indiqué qu’ils sont dans 85% des cas d’origine indéterminée, ce qui a poussé la Direction générale des forêts à lancer des projets de partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ainsi que l’ambassade du Japon, pour déterminer les causes exactes de ces incendies et les meilleures techniques permettant de les contrer efficacement.