Cinq personnes ont péri suite aux intempéries du week-end dernier

Les pluies diluviennes qui se sont abattues depuis jeudi dans plusieurs wilayas du nord du pays ont provoqué des dégâts matériels et malheureusement des pertes humaines, selon le dernier bilan établi par les services de la protection civile qui ont annoncé le décès de cinq personnes.

Emportées par les eaux, les victimes ont été repêchées durant les 48 heures. Ainsi deux personnes on péri à Annaba, une à Tizi Ouzou, une quatrième à El Tarf, puis une dernière à Tipaza.

Par ailleurs, l’intervention des services de la protection civile et des services communaux a permis le sauvetage d’une centaine de personnes à travers le territoire national, notamment à Béjaia, Tizi Ouzou, Khenchela, Skikda, Constantine, Annaba, Tipaza, Guelma, Mila, Sétif, El Tarf, Jijel, Bouira, Batna, Souk Ahras et Relizane.

A l’heure actuelle, plusieurs routes sont coupées à la circulation à cause de la neige et des eaux pluviales.

Par ailleurs, les activités du complexe sidérurgique d’El Hadjar à Annaba ont été suspendues de manière temporaire suite à l’inondation de plusieurs installations provoquée par les crues de l’oued Seybouse, sachant que le niveau des eaux dans certaines unités du complexe a atteint 5 mètres, selon des responsables cités par l’agence de presse APS.

L’Algérien est un journal d’expression française dont l’identité est résolument algérienne. Son contenu ambitionne d’être une porte ouverte sur les informations relatives à la vie quotidienne de l’algérien et à ses diverses préoccupations, qu’elles soient d’ordre culturel, économique, politique ou social.

Il a aussi vocation à vulgariser les actualités internationales et à les mettre en perspective du moment qu’elles sont susceptibles d’intéresser l’algérien dans sa philosophie de vie, son quotidien ou sa vision du monde. En particulier, il relaie les informations relatives à la diaspora algérienne à l’étranger.

Nous sommes attachés aux valeurs de probité et de respect des personnes, des cultures, des croyances et des philosophies.

Enfin, non partisan, l’Algérien se veut être porteur d’une approche éthique et respectueuse du principe d’objectivité, dans le traitement des informations qu’il relaie auprès de l’opinion.

Pour nous contacter, cliquez ici