Amnesty International demande une enquête sur la répression des Sahraouis

Amnesty International est revenu sur la répression par la police et l’armée marocaines des Sahraouis qui fêtaient le sacre de l’équipe nationale algérienne de football à la Coupe d’Afrique des nations. L’ONG exige l’ouverture d’une enquête «impartiale et efficace sur le recours excessif à la force par les forces de sécurité, à Laâyoune, contre des manifestants et manifestantes sahraouis qui célébraient la victoire de l’équipe de football d’Algérie à la Coupe d’Afrique des nations le 19 juillet».

Des vidéos et des témoignages indiquent que les forces de l’ordre marocaines ont eu recours à une force excessive, « jetant des pierres pour disperser la foule des manifestants et déclenchant des heurts ». Pas moins de 80 personne auraient été blessées ce soir là. Selon deux témoins, Sabah Njourni, une jeune femme de 24 ans a été tuée, écrasée par deux véhicules des forces auxiliaires marocaines alors qu’elle se trouvait sur un passage piéton.