La liste des anciens hauts-responsables poursuivis par la justice

La justice a lancé des poursuites à l’encontre de nombreux anciens hauts-responsables de l’État depuis la démission du président Bouteflika le 2 avril dernier. Voici la liste des hauts responsables poursuivis par la justice civile ou militaire algérienne.

Said Bouteflika : poursuivi pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État »

Mohamed Mediène (Toufik) : poursuivi pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État »

Athmane Tartag, dit Bachir : poursuivi pour « atteinte à l’autorité de l’Armée » et « complot contre l’autorité de l’État »

Louisa Hanoune : poursuivie pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État »

Ahmed Ouyahia : poursuivi pour corruption

Abdelmalek Sellal : poursuivi pour corruption

Amara Benyounes : poursuivi pour corruption

Karim Djoudi : poursuivi pour corruption

Amar Tou : poursuivi pour corruption

Abdelghani Hamel : poursuivi pour corruption

Djamel Ould Abbes : poursuivi pour corruption

Saïd Barkat : poursuivi pour corruption

Youcef Yousfi :  poursuivi pour corruption

Mahdjoub Bedda : poursuivi pour corruption

Amar Ghoul : poursuivi pour corruption

Abdelkader Zoukh : poursuivi pour corruption

Tayeb Louh : poursuivi pour corruption

Abdelghani Zaâlane : poursuivi pour corruption

Mohamed El Ghazi : poursuivi pour corruption

Khaled Nezzar : pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État »