Le gouvernement veut rationaliser les importations de services

Suite à la réunion qu’il a tenue mercredi dernier, le gouvernement a décidé de prendre de nouvelles mesures et d’appliquer de nouvelles procédures quant à la rationalisation des importations en services, sachant que leur facture impacte négativement la balance des paiements avec une moyenne annuelle de 11,42 milliards de dollars, a indiqué un communiqué des services du Premier ministère.

La même source précise que les domaines concernés par ces mesures, sont le transport maritime (2,95 milliards de dollars en 2018), le BTP (2,65 milliards de dollars en 2018) et l’assistance technique (3,22 milliards de dollars en 2018).

Après avoir affiché sa volonté de réduire ces charges devenues un lourd fardeau pour le Trésor public en termes de devises, le gouvernement compte faire contribuer les compétences nationales en la matière, en confiant la réalisation de ces services en premier lieu, aux entreprises nationales publiques et privées.